• 3322 visits
  • 13 articles
  • 436 hearts
  • 141 comments

Présentation 20/02/2013


BIENVENU(E), lecteur ou lectrice de passage

Pour résumer : Fille de 1989, du Nord de la France, fiancée, présente principalement pour son blog mais ouverte à toute discussion en toute amitié, avec des nanas ou des gars, peut être avec toi ^^ . Au fait, je ne m'appelle pas Clémence, c'est ma soeur, à qui je dédie ce blog ! 


**************************************************************************************************

>> Mon univers ? Mon Blog ? Je l'ai dédié à ma petite soeur Clémence (donc non, Clémence, ce n'est pas moi, c'est la personne à qui je dédie ce blog, que j'aurais intitulé Lettre de Clémence autrement ...). Sincérité est le maitre mot de sa composition ! Non, je ne suis pas là pour des +5, pour la popularité ... Rencontrer des gens, c'est sympathique, surtout quand ils ont des choses à dire, mais là n'est pas l'objectif premier de ma présence sur Sky' . Je ne te demande pas forcément d'apprécier ce que j'écris, juste d'avoir assez de respect dans ta façon de dire ce que tu penses. Bienvenu dans mon univers ! N'hésite pas à partager ton point de vue ^^ Un peu d'ouverture d'esprit ^^

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

>> N'importe où dans le monde, chaque seconde, je pense à toi : 
~> mes quatre soeurs, dont toi, Clémence, à qui je dédie ce blog.
~> mon fiancé, ensemble depuis le 01/03/08 
~> mon job, psychologue, animatrice


http://en-ce-nous.skyrock.mobi/ Le blog que j'ai créé en l'honneur de mon chéri !

http://www.facebook.com/lescreationsgourmandes : page facebook où sont affichées les créations pâtissières de mon chéri, mon boulanger préféré.

Je veux, je voudrais, j'aurais voulu ... 29/07/2013

Je veux, je voudrais, j'aurais voulu ...

 
J'aimerais ...
 
x Acheter une nouvelle voiture ... Mais garder l'ancienne lol :D
 
x Apprendre la guitare classique
 
x Avoir un Golden Retriever
 
x Avoir mon logement
 
x Décrocher mon job, mon vrai job de psy
 
x Avoir ma petite vie de famille posée
 
x Avoir un tatouage ... Ou pas ...
 
x Avoir un gain au loto pour quand j'aurai ma p'tite famille, pour ma mère et mes soeurs, pour la famille de mon fiancé, et le reste on verra ... Mais je n'y joue pas
 
x Avoir confiance en moi :o
 
x Toujours croire et me battre pour mes valeurs morales dans ce monde matérialiste et artificiel
 
x Voyager


x ...


ET TOI, QU'AIMERAIS-TU ?


Clémence 08/03/2012

Tu es née fin mars 2011. Tu t'apprêtes en fait à souffler ta première bougie. A cette occasion, j'ai pris mon courage à deux mains : puisque je ne peux pas te voir, je t'écrirai. Cette décision a été difficile à prendre, tu sais. Pourquoi ? Parce que je ne sais pas si j'aurai l'occasion de te communiquer ce que j'entreprends d'écrire en ton nom. Parce que je ne sais pas quelle sera ta réaction. Me croiras-tu même sur ma simple identité par rapport à toi ? Auras-tu déjà entendu parler de moi ? Voudras-tu alors me connaitre ? Voudras-tu même tisser le lien qui est sensé nous unir avec moi ? Me reprocheras-tu de n'avoir pas pu être présente auprès de toi ?
 
Cette entreprise me fait peur parfois : j'imagine tous les scénarios et je sais très bien que je pourrais être déçue comme j'ai été blessée il y a quelques temps. Je me dis qu'il est préférable de ne pas imaginer, mais c'est plus fort que moi. Je ne sais même pas ce que je peux te dire ou non au vu des raisons qui font de nous des inconnues.
 
Je t'écris car je ne peux te voir, je ne peux te toucher, je ne peux passer des moments de joie ou de tristesse avec toi, je ne peux te voir grandir. Alors je t'écris pour te montrer que je ne t'oublie pas. Pour te montrer que je tiens à toi. Parce que la télépathie, je n'y crois pas vraiment même s'il serait bien plus facile de t'envoyer des pensées positives te signifiant tout mon amour pour que tu saches que quelqu'un, quelque part voudrait te connaitre et être présente pour toi. Me voilà à coeur ouvert ... Pour toi, Clémence.

Ce lien qui nous unit ? 08/03/2012

Tu te demandes sûrement qui donc a décidé de t'écrire comme cela. Vingt et un an nous séparent. Quand ta maman m'a annoncé qu'elle était enceinte de toi, ma réaction était assez mitigée. Ta maman avait déjà 42 ans il me semble et cela m'a fait assez peur du point de vue des risques des grossesses aussi tardives à la fois pour le bébé et pour la maman. Mais je ne réalisais pas que j'allais avoir une petite soeur. Eh oui, Clémence, je suis ta grande soeur. En fait, nous n'avons que le côté paternel en commun, mais cela ne change rien à l'affection que j'ai pour toi. Quelle ne fut pas ma joie quand ta maman et notre papa m'ont annoncé qu'ils voulaient que je sois ta marraine ! Oui, car tout ne s'est pas toujours aussi mal passé entre eux et moi mais je ne sais pas vraiment si je t'en parlerai. Peut-être me diras-tu "Mais, si tu es ma soeur, pourquoi je ne te connais pas ? Pourquoi n'es-tu jamais venue me voir ?" Ce n'est pas l'envie qui me manquait, crois-moi, mais les circonstances s'y sont opposées. Tes parents t'en ont peut-être déjà parlé. Peut-être ne t'ont-ils donné que la version qui va concrètement à mon encontre. Mais au moment où tu liras cela, si tu le lis un jour, cela fera partie du passé. Je ne sais pas s'il faudra revenir sur le sujet ou non ...
 
(PHOTO SUPPRIMEE de notre père, ta mère, ta soeur C, Romain et moi)

Moi, ta soeur ? 08/03/2012

Qui suis-je donc en réalité ?
 
Je m'appelle Marine, Patricia. Patricia, comme le prénom de ta marraine. Comme le prénom de ma marraine.
A l'heure où je t'écris, j'ai 22 ans depuis 3 mois (à un jour près exactement). Je suis en master de psychologie et je me spécialise dans le domaine du handicap. Eh oui ! Papa était fier de mon parcours avant la discorde qui nous a séparés. J'en suis également fière, je l'avoue, car travailler avec des enfants et adolescents en situation de handicap, notamment dans l'autisme, c'est mon dada. Enfin, tu n'y comprends peut-être rien toi : je ne sais pas quel âge tu as au moment où tu lis ce blog qui t'est totalement dédié, j'espère juste que tu réussis bien à l'école et que tu fais des choses que tu aimes.
 
Côté coeur ? Eh bien je suis avec une personne géniale depuis 4 ans, depuis le 1 mars 2008. Il m'a récemment demandée en fiançailles en présence de mes deux meilleurs amis et de 3 de nos cousins (qui comme moi se trouvent éloignés de leur père). J'ai accepté et j'en étais vraiment touchée. Il a un an et un jour de plus que moi. Si tu connaissais notre histoire, tu serais étonnée de tout ce qui nous relie. Cet homme, il s'appelle Romain. Il est boulanger mais exerce actuellement comme homme d'entretien dans un centre commercial.
 
Hormis les études et mon fiancé, ce à quoi je tiens le plus dans cette vie, ce sont mes 4 soeurs ...

Articles et blogs secrets 30/05/2013

Si tu es curieux et a envie de prendre connaissance de la suite de cette lettre, n'hésite pas à demander l'accès au blog secret.
 
J'autorise tout accès à cette partie de ma vie à toute personne le désirant et digne de confiance.
 
Néanmoins, il est tout de même essentiel de protéger ma vie privée face à certaines personnes, eh bien tous mes articles ou presque sont secrets !
 
Rien d'exhibitionniste physiquement, ne t'imagine pas cela, par contre des éléments intimes de ma vie seront partagés, mes questionnements, mes réflexions et notamment par rapport à toi Clémence :)
 
 

Pourquoi ? 10/08/2013

Ma Clémence,
 
Il y a de cela quasiment trois ans, j'apprenais que tu allée naitre quelques mois plus tard. Je n'aurai jamais imaginé que cela aurait été si compliqué.
 
J'ai été absente durant ta première année de vie, même au-delà du mois de juillet 2012.
 
La première fois où je t'ai rencontrée, tu marchais déjà, la main tenue par ta maman.
Tu semblais être assez farouche et je crois que les larmes sur mon visage ont du t'apeurer d'autant plus. Je m'étais promis de ne pas pleurer ce jour-là, un jour que j'avais tant attendu, parce que je ne voulais pas te faire peur. Mais je n'avais pas pu retenir ces larmes.
 
Un sentiment de joie ? Un sentiment de culpabilité ? Un sentiment de regret ?
 
Tout s'était mélangé dans ma tête.
J'avais été absente à cause de ton père et j'avais toujours eu l'espoir que ce jour arrive enfin. Mais un an et demi s'était déjà écoulé.
 
Je ne savais pas quels étaient tes goûts, je ne connaissais pas les traits de ton caractère, je n'avais jamais entendu le son de ta voix.
 
Depuis, je t'ai déjà rendu d'autres visites.
J'appréhende toujours la façon dont cela se passera à vrai dire. 
J'ai toujours peur de te faire peur, peur de te contrarier, peur de te perdre.
 
J'ai toujours à l'esprit cette absence qui dans un sens nous a éloignées. J'ose espérer que cette année ne nous séparera pas, qu'un jour nous aurons ce lien complice de soeurs.
 
Ils nous arrivent d'avoir bien des moments de complicité lorsque je suis auprès de toi. Nous jouons ensemble, tu ris. Mais il y a certaines choses que tu ne me laisses pas encore faire comme tu laisserais Laura, Julie ou Céline le faire.
 
Je me dis "tant pis !" mais en même temps, cela me touche vraiment. Je n'arrive pas à trouver ma place de soeur.
Le tout, dans le fond, est que tu sois heureuse, que tu ne manques de rien, que tu aies quelqu'un sur qui compter quand tu seras plus grande pour raconter tes misères. Cela ne sera pas forcément moi, la plus vieille de tes soeurs, mais si tu trouves du réconfort sur l'épaule d'une autre, tant mieux, au moins, je sais que tu n'es pas seule.
 
Il n'empêche que je me poserai toujours cette question : pourquoi est-ce que je n'arrive pas à passer au-delà de cette année d'absence ? Les séquelles sont-elles réelles ou est-ce qu'il n'y a que moi qui les ressens et qui suis bloquée par elles ?

Analyse objective ou Analyse hypocrite ? 24/08/2013

"Si vous avez l'impression d'être trop petit pour pouvoir changer quelque chose, essayez donc de dormir avec un moustique et vous verrez lequel des deux empêche l'autre de dormir" - Dalaï Lama


Ma Clémence,


Dans cette vie, beaucoup de facteurs contribueront à ce que tu seras plus tard.
Rien ne devra représenter une limite à tes ambitions, à ta vision de ce que serait la vie idéale.
 
Le rôle de tes parents et de ta famille, le rôle de tes amis, le rôle de tes professeurs, ce sera de te faire envisager toute possibilité d'avenir, sur les plans professionnels comme personnels, de te faire entrevoir les avantages et les inconvénients de ces choix.
Mais la véritable décision relèvera de toi. On ne peut te contraindre à suivre une voie que tu n'apprécieras pas, simplement parce que l'on juge que c'est mieux pour toi.
 
Chacun de tes choix impactera sur la suite de ta vie. Ils pourront être réversibles ou non.
Si tu estimes que tu t'es trompée, n'hésite pas à recommencer. Si tu penses être avec un partenaire qui ne te convient pas, détache-toi en et recommence. Si tu penses t'être trompée de voie professionnelle, réfléchis à une autre et recommence. Si tu penses t'être trompée de style vestimentaire ou musical, essayes-en d'autres et recommence. Il n'y a aucune honte à échouer et ce n'est pas un échec d'ailleurs que d'admettre que l'on s'est trompé. L'important, c'est d'entrevoir les conséquences de ces choix, à la fois positives et négatives sur toi et sur ton environnement d'évolution.
 
Ne te juge pas incapable de te lancer dans la voie de tes rêves parce qu'untel a dit que : ce qu'untel dit n'est qu'une bribe de ce que tu es selon sa propre vision des choses. Sois réaliste par rapport à tes propres limites.
 
Tu auras toujours des gens qui te diront une vision positive ou négative de toi. Mais est-ce uniquement pour ton bien, avec une vision objective ? Ou est-ce par rapport à leur histoire personnelle à eux, pour des prétextes plus subjectifs et hypocrites comme la jalousie ? Qui est capable réellement de te guider uniquement pour ton bien ? Ce sera à toi de découvrir quelles personnes te paraitront dignes de ta confiance en leurs conseils.
 
Mais ce sera aussi à toi de forger ton analyse à toi. Le point de vue des autres ne devra être qu'une partie de ce qui appuiera cette analyse. Ne te base pas sur les "on dit", vois au-delà et bats-toi pour ce droit à avoir ton propre point de vue.

Croquis 29/08/2013

Un petit croquis sorti droit de mon imagination, à perfectionner
ça serait joli si c'était bien fait ... j'ai mis plein de couleurs, mais la flème de tout bien colorier. en bas t'as l'herbe verte avec des fleurs, t'as winnie, un papillon, un soleil et le ciel bleu
 
Croquis

 
Et là, croquis de Marie des Aristochats. Sur un fond mauve ou rose pâle ou colorer Marie comme elle est, en blanc et rose ...
 
Croquis

Lâcher la main 06/09/2013


Ma Clémence,
 
Impressionnée par ton changement, je le suis encore. Tu grandis, petite soeur !
 
Du haut de tes 2 ans et demi, je t'ai vu me prendre pour un pot de peinture en m'étalant du vernis jaune sur une main et rouge sur l'autre main. Bien entendu, j'étais la première personne à qui tu en avais mis, et les autres avaient des ongles mieux réussis que les miens (le vernis avait bizarrement fait le tour de mes doigts). Ta précision m'a fortement étonnée néanmoins !
 
Je trouve que ta prononciation des mots s'améliore de plus en plus. Ton langage, ta mémoire, tes capacités d'imitation, ton intérêt pour ce qui t'entoure, ton imagination, ton agilité se sont développés.
 
Je ne sais pas si c'est parce que tu commences à nous connaitre ou si c'est parce que tu as moins peur du monde qui t'entoure, mais tu es bien moins farouche que tu ne l'étais. Peut-être as-tu toujours peur des inconnus.
 
Je ne pense pas, puisqu'apparemment ta première rentrée scolaire s'est bien déroulée, d'après ta maman. Tu t'es fait des copains - copines. Tu avais hâte de retourner à l'école. Tu as commencé à lâcher la main de ta maman. Oh je pense que le fait que tu aies une nounou, ça aide aussi à apprendre à se détacher de sa famille ...
 
Visiblement, ma boite à goûter Dora t'a plu également. J'espère qu'elle n'est pas trop grande, qu'elle est pratique pour tes petites mains, sinon on peut toujours lui trouver une autre utilité si tu l'apprécies (et si ta maman aussi) :)
 
D'ailleurs, ce colis a fait tourner ta famille en bourrique lol ! Il était prévu qu'il arrive plus tard chez ta maman, d'où le fait que j'avais préféré l'expédier directement chez elle plutôt que de le ramener moi-même étant donné qu'il était indiqué que je ne l'aurai pas eue à temps. Donc, elle s'est demandé d'où cela pouvait provenir, a tenté de contacter l'agence qui le lui avait envoyé, sans obtenir de réponse à ses questions ... Jusqu'à notre arrivée :$
 
Problème résolu ^^